Bilan de l'été 2008

Été 2008

 

Nous voici au terme de cet été 2008 qui en a déçu plus d'un car il fut normal ! Seule l'insolation du mois d'août fut anormalement basse. La notion de normalité est basée pour nous climatologues sur des statistiques qui remontent pour certains paramètres à 1833, début des mesures à Bruxelles – Uccle. Mais les valeurs normales sont souvent très loin de l'été idéal que les gens se créent et estiment comme normal. La différence entre les deux : l'objectivité des mesures et la subjectivité du beau temps que l'on souhaite.

J'imagine aussi que la déception est d'autant plus grande du fait que certains journalistes avaient répercuté l'annonce d'un bel été faite par des centres de prévisions saisonnières. Une prévision saisonnière est fournie en général sous forme de cartes donnant la probabilité qu'une moyenne de température ou un total des précipitations ou d'insolations soit atteint. Par exemple on estime pour tel mois ou telle saison que la l'écart à la normale de la température sera de 2°C ou plus  avec une probabilité de 80%. Cela veut aussi dire que l'on a 20%  de chance que l'écart à la normale de la température sera inférieur à 2°C.

Cela implique aussi la connaissance de cette normale. Un jour, lors d'une exposition on montrait que la normale de la température moyenne à Uccle est de l'ordre de 17°C (17,1°C en juillet et 16,8°C en août). Une dame est venue me dire de façon agressive que c'était faux et que la température moyenne à Uccle était de 25°C pour les mois de grandes vacances. Malheureusement aussi lors de la présentation du billet météo, on dit trop souvent que les températures sont trop basses pour la saison alors qu'elles sont dans les normes.

Notre été a été perturbé par plusieurs journées d'orages qui ont localement donné des précipitations abondantes et causé d'important dégât. Ce fut notamment le cas la nuit du 2 au 3 juin, le 13 juin, les 3 et 27 juillet  et encore dans la nuit du 3 au 4 août. Ces orages ont provoqué des débordements de rivières, des ruissellements ravageurs ou encore des coulées de boues envahissant les habitations.

Malheureusement des régions ont été touchées de façon plus grave par des événements météorologiques comme des moussons très actives en Indes ou des cyclones tropicaux violents dans les Caraïbes ou en Asie. Ne nous montrons pas trop difficile vis à vis du temps quand on est loin de ces événements extrêmes.

 

Les commentaires sont fermés.