• Prévision mondiale via télétexte

    Un ami résidant à Lima au Pérou trouvait que les prévisions de TV5 n’étaient pas très bonnes pour ce lieu. « TV5 fait ses prévisions dans un cadre d'information, mais aussi pour les touristes, Imaginons le touriste belge qui voit à la TV les 27º et le soleil. Il débarque à Lima et voit la grisaille et ressent un petit frisson. Il se demandera ce que raconte TV5 et c'est mauvais pour la chaîne. » Lima connaît un micro climat lié à sa situation géographique et la présence du courant froid de Humbold. À la remarque d’un téléspectateur, la chaîne a répondu ceci :

    « Vos remarques concernant Lima sont (malheureusement pour nous) justifiées. Les modèles automatiques peinent parfois à modéliser correctement certains phénomènes locaux très particuliers comme le courant de Humboldt. C'est ce même courant qui par induction rafraichit fortement les basses couches de l'atmosphère (quelques centaines de mètres au-dessus de la mer et de la ville, uniquement le long de la côte), alors qu'en altitude, des températures tropicales (par rapport à la hauteur) règnent. Cette “complication météorologique“ est très difficile à modéliser. Toutefois, nous venons de mettre en production notre modèle numérique de dernière génération. Il corrige en partie cette faiblesse (en cherchant à comprendre le contexte géographique précis pour lequel il génère la prévision).La prévision générée indique maintenant 27°C , ce qui est assez proche des températures mesurées dans les quartiers un peu plus éloignés de la mer que l'aéroport (qui mesure environ 22 à 23°C au meilleur de la journée). Nos systèmes vont encore devoir “apprendre“ de leurs erreurs. La prévision devrait donc s'améliorer de mois en mois. Mais cela va prendre encore du temps. Nous vous remercions de votre compréhension et vous souhaitons une très belle journée. … »

    La réponse de TV5 est normale. La chaîne présente des prévisions automatiques sortant d'un modèle numérique. Je sais que TV5 reçoit un package fourni par MeteoSwiss. À TV5, ils ne font appel à aucun météorologiste qui pourrait, comme dans un service météorologique national ou régional, interpréter localement les infos fournies par le modèle. Il leur faudrait une armée de météorologistes pour affiner les données brutes du modèle en fonction des connaissances des particularités locales. Or le but de TV5 est de donner une info pour toute une série de points choisis dans le monde. Il n'y a donc pas d'intervention humaine. C'est une mise en ligne automatique d'une prévision par exemple pour le point de maille correspondant à Lima.

    C'est pour cette raison qu’il est utile que chaque pays dispose de services de prévisions avec un personnel qui a une expertise dans les réactions microclimatiques d'une région pour laquelle le modèle donne une information de base.

    Un météo belge ne pourrait faire ce travail pour Lima et un météo péruvien ne pourrait pas le faire pour Bruxelles. La Terre est trop grande et les grands pays régionalisent les prévisions pour qu'elles soient le plus juste possible localement. Même en France, un parisien par exemple n'aurait pas forcément l'expertise pour la Haute Savoie.

  • La Terre vue de l’Espace : le Delta de la Volga

     

    Source ESA
    Earth from Space: Volga Delta


    5 juin 2009
    Cette image prise par Envisat montre le delta de la Volga, qui se forme là où ce grand fleuve se déverse sur la côte nord-ouest de la Mer Caspienne, la plus grande mer fermée de la planète.

    La Volga est le plus long fleuve d’Europe. Elle draine 20% des terres du continent et contribue pour 80% dans l’apport en eau douce de la Caspienne. Quand cette eau pénètre dans le delta de la Volga, le plus grand delta fluvial continental d’Europe, elle se répartit entre plus d’un millier de bras.

    Ce delta est considéré comme l’un des plus dynamiques au monde en raison de la remarquable complexité de son réseau hydrographique. Il a été inscrit parmi les « Zones humides d’importance internationales » par la Convention de Ramsar car il constitue un habitat pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs. Il a aussi été proposé pour une inscription au « Patrimoine mondial de l’Humanité » par l’Unesco.

    La Mer Caspienne contient plus de 78 000 km3 d’eau, soit environ le tiers des eaux continentales de la planète. S’étendant sur 1 200 km du nord au sud, cette mer allongée et presque dépourvue de marées occupe une profonde dépression entre l’Europe et l’Asie et son niveau s’établit à quelque 27 m au-dessous de celui des océans.

    La Caspienne est bordée par la Russie et le Kazakhstan au Nord, l’Azerbaïdjan à l’Ouest, le Turkménistan à l’Est et Iran au Sud. Couvrant plus de 380 000 km2, elle est plus grande que le Japon.

    Comme cette mer n’a pas de débouché, de nombreuses espèces animales et végétales uniques y ont été préservées. Elle abrite ainsi 85% de la population mondiale d’esturgeons et est la source de 90% du caviar noir. La ville russe d’Astrakhan, située sur le delta de la Volga à une centaine de kilomètres de la mer (visible en jaune juste au dessus du triangle du delta), reste au cœur du commerce mondial du caviar.

    Le niveau de la mer a varié au cours des dernières décennies, en partie en raison des activités humaines et notamment de la construction de barrages. La partie nord de la mer Caspienne (visible ici) est la moins profonde, avec à peine 6 m d’eau en moyenne. La partie sud est la plus profonde, descendant jusqu’à 1 000 m de profondeur.

    Les taches jaunes vives à proximité du delta non loin d’Astrakhan sont des dunes de sable. Cette zone, utilisée pour l’élevage bovin et ovin, se caractérise par des sols salins et une végétation éparse.

    Cette image a été prise le 2 juin 2009 par la caméra MERIS (Medium Resolution Imaging Spectrometer) d’Envisat.  

  • Prairial et Messidor

     

    180px-Prairial.jpg

    Entre le 20 mai et le 18 juin, nous sommes dans le neuvième mois du calendrier républicain nommé Prairial. Il tire son nom de la fécondité riante et de la récolte des prairies de mai en juin. C’est le mois qui correspond au signe zodiacal des Gémeaux qui termine le printemps astronomique.

     

    180px-Messidor.jpg

    Le 19 juin, le mois Messidor commencera et constituera le premier mois de l’été. Il se terminera le 18 juillet. Ce dixième mois de l’année républicaine doit son nom à l'aspect des épis ondoyants et des moissons dorées qui couvrent les champs de juin en juillet. Messidor vient du latin messis qui signifie moisson.

  • Normales saisonnières : Juin

    Normales saisonnières : Juin

    Températures maximales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    16

    20

    24

    2

    16

    20

    24

    3

    17

    21

    25

    Températures minimales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    8

    11

    14

    2

    8

    11

    14

    3

    9

    12

    15

    Précipitations

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    6.7

    24.7

    39.0

    2

    3.1

    21.1

    35.6

    3

    4.0

    20.9

    39.8

    Insolation

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    39.1

    57.6

    87.2

    2

    40.8

    64.1

    89.6

    3

    34.7

    58.4

    89.9