Records d'un jour

- Les records d'un jour n'ont pas beaucoup de signification à cause de la très grande variabilité d'un jour à l'autre de la température. Ainsi en janvier 2002, on a eu 13,6°C les 27, 28 et 30 janvier. Cette valeur est un record pour le 27 et le 30 mais elle est inférieure au 14,0°C enregistré le 28 janvier 1949. Il est déjà arrivé qu'une valeur élevée au cours d'un mois ne soit pas un record d'un jour mais qu'une valeur plus basse la veille ou le lendemain le soit ! Quel est dès lors la valeur la plus remarquable ? C'est pour cela que je ne veux pas descendre en dessous des records par décade. C'est vraiment un minimum. Si on avait eu les 21,7°C à Uccle le 19 mars on aurait battu un record d'un jour mais le hasard de la situation météorologique a fait qu'elle s'est produite le 17 et que cette date là on à eu plus chaud en 1990.
- La deuxième raison est que l'on ne peut pas comparer une valeur remarquable dans une station avec des valeurs observées dans une autre. J'ai souvent vu des journalistes prendre la valeur mesurée à Kleine Brogel et en tirer la conclusion que c'est un record parce qu'elle dépasse la valeur record du jour mais à Uccle. Le climat de la Campine, n'est pas celui du Littoral, du centre du pays, de la vallée de la Meuse, des Fagnes, …

 

Dans le cas du 17 mars 2005 et dans bien d'autres cas, les journalistes parlent de records parce que cela fait bien cela fait vendre alors que ce qu'il publie est une mauvaise interprétation de ce qui leur est communiqué. Il l'interprète de manière à avoir du sensationnel. Les médias ont perdu leur rôle d'information au profit de créer des sensations uniquement dans le but d'augmenter leur audimat ! Dans le livre de René Chabout, La météo question de temps (1993, éd. Nathan), il y a un encadré intitulé "Une pluie … de records". Il suffit de démultiplié les paramètres et les possibilités. Avec la température journalière la plus haute et/ou la plus basse des maxima et des minima journaliers, cela donne 1460 records à battre dans l'année pour une station. Avec 178 stations thermométriques dans le pays cela donne 259 880 records possibles en un an.
Par contre rien n'empêche de qualifié de remarquable la journée du 17 mars mais elle n'entre pas dans les annales. Le record de mars pour la station d'Uccle reste le 23.0°C enregistré le 30 mars 1968. Nous connaîtrons encore des journées de cet acabit dans les mois à venir. Et si l'on compte le nombre de fois que la presse fait la une avec ce genre de record on voit bien que cela n'a rien d'exceptionnel puisqu'ils en font deux, trois ou plus par an !

Commentaires

  • Très intéressant à voir cet instinct de survie. Et très mignon, comme d'habitude...

  • Bonne initiative ! En plus cela permet d'être mieux informé sur la dégradation de notre couche d'ozone. Mais est ce vraiment utile ? Je ne vois pas trop l'interêt

  • merci pour cette info

  • On ne peut que se plier à la volonté de la nature. Le réchauffement planétaire est devenu chose courante de nos jours.

  • 2012 s'annonce très mal, on voit déjà des catastrophes naturel faire des ravages et voilà que l'Europe est menacé par un volcan

  • Pour commencer compliments pour ces remarques, à la fois limpides et posées. Sans critiquer, quelques passages auraient mérité davantage de précisions, par exemple vers la conclusion. Simplement une façon de souligner que je suis empressé de découvrir la suite.

Les commentaires sont fermés.