• L’ouragan Isaac dans l’œil micro-miniature de Proba-2

     Proba-2, réalisé et contrôlé en Belgique pour l’ESA, est surtout un micro-observatoire du Soleil et de “météo de l’espace”. C’est aussi un satellite technologique qui sert à tester des innovations. Comme cette caméra qui n’est guère plus qu’une tasse pour expresso. Elle a pris cette image d’Isaac, un ouragan en devenir alors qu’il se déplaçait de l’Ouest de la Floride vers le Golfe du Mexique.

    Lire la suite

  • L’été 2012

     

    Les gens râleront sans (aucun) doute lorsqu'on fera le bilan définitif de l’été car cet été est considéré comme maussade par la majorité. Pourtant, il est « normal » et le graphique confirme mes dires !!

     

    Lire la suite

  • Météo ou Climat ?

    Lorsque le temps est un peu particulier, les questions du type « Est-ce à cause du changement de climat ? ». Généralement, c’est la marque d’une méconnaissance de ce qu’est le climat. Le temps qu’il fait, celui des prévisions et des observations sont les situations instantanées de la météo. C’est cette météo, qui cumulée sur le temps va former le climat. Ce cumul n’est pas un jour, un mois ou une saison. Pour le climat, le cumul doit se faire sur une période minimale de 30 ans. Le climat va se traduire par deux paramètres statistiques : le paramètre de position et le paramètre d’échelle. Le paramètre de position est peut-être le mieux connu. C’est en général la moyenne d’une série de valeurs obtenues au cours du temps. D’autres notions statistiques peuvent aussi être un paramètre de position. La médiane : c’est la valeur centrale de la série classée par ordre croissant. Le mode : est la valeur la plus représentée d'une variable. Si l’on considère les fréquences des valeurs obtenues par l’observation, celle qui est représentée le plus souvent est le mode .En statistiques d’autres paramètres de position peuvent être calculés à partir des valeurs observées mais sont rarement utilisés en climatologie. Ce paramètre de position est ce qu’on appelle la normale. La normale standard est la normale calculée sur une période de 30 ans. Les nouvelles normales sont calculées sur la période de 1981 à 2010. Elles sont ou vont être établies pour différents paramètres observés dans les différentes stations réparties dans le pays. Le paramètre d’échelle est un paramètre qui va mesurer la disparité des valeurs de la série autour de la normale. La valeur le plus fréquemment utilisée pour cette notion est l’écart type. L'écart type est une mesure de la dispersion autour de la moyenne de l’ensemble de valeurs d’une série. On peut considérer que deux tiers des valeurs d’une série se situent entre la moyenne + un écart-type et la moyenne plus un écart-type. Ce sont ces valeurs que l’on va considérer comme étant dans la norme saisonnière. Au plus les valeurs sont dispersée, au plus large sera cette plage. Une autre manière d’estimer la dispersion est d’estimer les quartiles 1 et 3 de la série. On divise la série classée par ordre croissant en quatre parties. Cela donne 3 valeurs. En dessous du premier quartile on à 25% des valeurs, au-dessus du troisième quartile on a aussi 25 % des valeurs de la série et le quartile 2 correspond à la médiane et sépare la série en deux valeurs égale. Un changement de climat va donc modifier le paramètre de position et/ou le paramètre d’échelle. Une vague de froid, un jour avec 35°C ne vont pas modifier de façon significative le paramètre d’échelle et on ne peut jamais attribuer une situation remarquable au changement de climat. Par contre si à partir d’un moment donné, la fréquence des nombres de jours dépassant un seuil change, cela va être un signe du changement de climat. En outre un paramètre peut changer alors qu’un autre reste inchangé.