Douceur remarquable au cours des deux premiers mois de l’hiver 2013-2014

La première partie de l’hiver a été marquée par des températures remarquablement douces dans notre pays.

A Uccle, sur la période décembre-janvier, on n’a totalisé que trois jours de gel (température minimale inférieure à 0 °C). La valeur normale pour cette période est de 21,7 jours. Pour le déficit de ce paramètre, la période décembre 2013-janvier 2014 arrive en deuxième position parmi les périodes équivalentes entre 1901 et 2014. Le déficit le plus important date de 1974-1975, avec seulement deux jours de gel sur les deux mois. A titre de comparaison, signalons que le record du nombre de jours de gel date de 1939-1940, avec 49 jours de gel sur les deux mois.

Un autre fait remarquable est la température moyenne sur cette période qui s’élève cet hiver à 6,1°C (norm. : 3,6°C). Cette valeur est la cinquième la plus élevée depuis 1834. Les binômes décembre-janvier les plus chauds ont été observés en 1974-1975 (6,7°C), 2006-2007 (6,6°C), 1933-1934 (6,4°C) et 1915-1916 (6,2°C). Notons encore que les deux mois ont eu cette année la même température moyenne, à savoir 6,1°C, alors que les valeurs normales s’élèvent à 3,9°C pour décembre et 3,3°C pour janvier.

Cette douceur s’explique par la présence d’une vaste zone de basse pression située sur le bassin nord de l’océan Atlantique. De par cette situation, les masses d’air qui étaient associées à cette dépression et qui étaient dirigées vers notre pays venaient le plus souvent du secteur SSW. Cette origine méridionale explique la douceur persistante sur nos régions.

Sur la même période, les précipitations ont été normales, aussi bien en fréquence qu’en quantité. À Uccle, on a enregistré 147,2 mm en 41 jours pour des normales respectivement de 157,4 mm en 39,5 jours. La douceur est aussi à l’origine d’un nombre très faible de jours avec précipitations neigeuses : aucun jour en décembre et un seul jour en janvier. Sept autres couples décembre-janvier ont connu le même nombre de jours de neige que cet hiver, alors qu’en 1972-1973, 1988-1989 et 1989-1990, on n’a pas observé un seul flocon de neige au cours des deux mois.

Enfin, l’insolation a été largement excédentaire sur l’ensemble des deux mois. On a totalisé 145,3 h d’ensoleillement, alors qu’on n’en observe en moyenne que 103,4 h. Cette valeur place ce début d’hiver en septième position parmi les périodes décembre-janvier les plus ensoleillées, le record datant de 1948-1949, avec 185,9 h d’ensoleillement.

hiver_2014.png

Figure : Évolution des températures maximale (courbe en rouge), moyenne (courbe en vert) et minimale (courbe en bleu) relevées à Uccle entre le 1 décembre 2013 et le 28 février 2014. La courbe en noir donne les valeurs normales de la température moyenne journalière (valeurs moyennes sur la période 1981-2010).

Les commentaires sont fermés.