Les facteurs qui influencent le climat - partie 12

Décodage du climat dans la glace

L’étude des carottes de glace n’est pas une chose aisée. Il faut tenir compte de pas mal de facteurs qui peuvent perturber le principe théorique. La neige qui s’accumule sur la surface de la calotte met quelques années à devenir de la glace. Tant qu’elle n’est pas sous forme de glace, elle est poreuse et donc une couche de glace intègre la composition de l’atmosphère sur quelques années. La neige est sous forme de névé sur une centaine de mètres dans l’Antarctique et une cinquantaine de cm au Groenland. Cette différence vient de la quantité moyenne de neige qui tombe en un endroit donné. Les bulles de gaz peuvent se déplacer soit par convection dans sa partie haute (due aux différences de températures et aux vents de surface), soit par diffusion dans sa partie basse (les molécules de gaz les plus lourdes migrent vers le froid en bas et les plus légères vers le chaud en haut), voir la figure 17.

neve_profil.png

Figure 17 : Profil d’un névé qui se situe entre la neige fraiche qui s’accumule à la surface et la glace en profondeur. (Source : Sowers 1992).

La deuxième difficulté qui se présente au chercheur est le tassement progressif de la glace. En effet, une tranche d’une « année » au début de sa formation fait quelques centimètres. Le poids de glace qui s’accumule fait qu’une tranche annuelle se tasse et finalement un siècle de glace ne représente plus qu’un millimètre. Et plus on descend au plus cette résolution est moins bonne.

La glace ne reste pas sous le point de chute initiale. Elle descend dans l’épaisseur de la calotte dans s’écoule progressivement vers le bord de la calotte, et comme on peut le voir dans la figure 18, proche du socle rocheux il y un amincissement et un étirement des couche de glace.

RTEmagicC_glaces_polaires3.jpg.gif

Figure 18 : écoulement de la glace dans un calotte glaciaire.

Toutes ces contraintes font que l’étude du climat dans les glace n’est pas une chose aisée. Néanmoins, en tenant compte de tous ces facteurs on arrive à déterminer le climat jusqu’à 800 000 avant notre époque. On n’y ira pas plus loin car on est à la lime du socle rocheux sous la calotte.

Les commentaires sont fermés.