Les facteurs qui influencent le climat - partie 13

Le rayonnement

Le Soleil émet un rayonnement compris entre le rayonnement de l’ultraviolet jusqu’à l’infrarouge en passant par le visible. Le maximum se situe dans le vert (longueur d’onde de 504 nm) (voir figure 19).

Cette figure montre le rayonnement avant d’entrer dans l’atmosphère, et celui observé au niveau de la mer. On constate que la majorité de ce rayonnement est dans le visible entre 380 nm et 700 nm. Il y a un peu de rayonnement UV qui atteint le sol, celui qui permet de bronzer et malheureusement d’engendrer le cancer de la peau. De l’autre côté du spectre on a l’infrarouge décomposé en deux catégories : IR-A qui va de 700 à 1400 nm et l’IR-B qui s’étend de 1400 à 3000 nm. Il existe encore l’infrarouge IR-C qui va de 3000 nm à 1 mm mais cette bande ne concerne pas la Terre.

rayonnement.png

Figure 19 : Les spectres du Soleil, théorique, sur, et sous l'atmosphère.

Le rayonnement incident va interagir avec l’atmosphère et le sol. Nous verrons dans le billet suivant ces interactions.

Les commentaires sont fermés.