Les facteurs qui influencent le climat - partie 18

Le Soleil et le climat

Nous avons vu que le Soleil variait avec entre autres une période de 11 ans. Cela entraine une variation du flux salaire de 0.1 % sur une dizaine d’année. Cette périodicité a été retrouvée dans la série des températures moyennes à Uccle mais, à nouveau, c’est une variation de 0.1°C sur 11 ans ! Ce qui est très peu en comparaison de la variabilité annuelle qui est de 15.1°C entre le mois le plus chaud et le plus froid.

Une autre hypothèse qui a été formule quand on a mis en évidence le petit âge glaciaire et le minimum de Maunder. En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715, durant laquelle le nombre de taches solaires (et son activité de surface) était significativement plus faible qu'aujourd'hui. La figure 27 montre les cycles solaires avec les minimums de Maunder et un autre minimum : celui de Dalton et le maximum atteint dans la deuxième moitié du 20ème siècle.

 

1600px-Sunspot_Numbers-fr.svg.png

Figure 27 : Le minimum de Maunder correspond à un déficit marqué du nombre de taches solaires entre 1645 et 1715.

Actuellement, on constate une diminution sensible du cycle solaire. Aussi, on annonce un refroidissement pour les années à venir. Toutefois, cela ne semble pas évident car nous venons de connaitre des années très chaudes au cours de cette dernière décennie. La figure 28 montre l’évolution de la température globale de la Terre et des tâches solaires.

 

tt_sunsspot.png

Figure 28 : l’évolution de la température globale de la Terre et le cycle solaire.

L’avenir confirmera ou infirmera cette éventuelle baisse de la température moyenne de la Terre. Mais il semble déjà que 2017 se placera dans le top 5 des années les plus chaudes.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 18 h - 09 h (Europe/Brussels).

Optionnel