Les facteurs qui influencent le climat - partie 19

L’albédo

Une surface réfléchit une partie de l’énergie incidente et absorbe le reste. La partie qui est réfléchie est l’albédo. C’est le mathématicien et astronome suisse Jean-Henri Lambert (1728-1777) qui a introduit ce mot qui en latin signifiait « blancheur ». Plus une surface est « blanche » plus est réfléchi l’énergie incidente. Cette « blancheur » va moduler le climat d’une région. Plus la surface est blanche, moins elle se réchauffe et à contrario plus elle est sombre, plus elle va absorber de l’énergie qui va chauffer la surface et la basse atmosphère.

La figure 29 montre différentes valeurs de l’albédo en fonction de la nature de la surface. Comme on s’y attend, une surface de neige fraiche renvoie beaucoup d’énergie. L’eau, les forêts, les surfaces sombres en renvoient peu.

800px-Albedo-e_hg.svg.png

Figure 29 : albédo en fonction de la surface

Avec le réchauffement de la Terre, la nature des surfaces est responsable d’un réchauffement différencié d’une région à l’autre. C’est le « responsable » d’un réchauffement très important dans les régions polaires. En effet, les régions perpétuellement enneigées ne se réchauffent pas beaucoup. Mais à leur bordure, dans un climat stable, la neige fond en été et se reconstitue en hiver. Mais, avec la hausse des températures, le manteau neigeux ne se reconstitue plus, laissant une zone plus sombre qui va accumuler plus de chaleur. Petit à petit la zone de neige « éternelle » va se réduire et le réchauffement dans ces zones libérées de la neige va être plus important que dans d’autres régions climatiques.

Cet effet est très net pour la banquise de l’arctique comme on peut le voir sur la figue 30. La figure 31 montre cette évolution pour Groenland et l’antarctique.

 

25-volume-banquise-arctique-min.jpg

Figure 30 : évolution du volume de glace de la banquise dans l'océan arctique

 

RTEmagicC_8117_014_txdam20742_9dd4e4.jpg

Figure 31 : évolution du volume des calotte groenlandaise et antarctique

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 18 h - 09 h (Europe/Brussels).

Optionnel