Les facteurs qui influencent le climat - partie 20

Pression de vapeur saturante

La pression de vapeur saturante est la pression à laquelle la phase gazeuse d'une substance est en équilibre avec sa phase liquide ou solide à une température donnée dans un système fermé. Cette pression de vapeur d’eau saturante est variable en fonction de la température. Cet aspect physique est très important dans le climat de la Terre.

La figure 32 montre la courbe de la tension de vapeur d’eau en fonction de la température à la pression atmosphérique de 1013 hPa.

vapsat.png

Figure 32 : Tension de vapeur d'eau saturante en fonction de la (valeur en mm Hg)

Supposons qu’il y a 10 g/m³ de vapeur d’eau à 20 °C. Cela donne une humidité relative (HR)  de 58 % (10*100/17.3). Sans changer cette masse de vapeur d’eau dans l’atmosphère mais on augmente la température à 30 °C. Cela donne alors une HR de 33 %. En repartant de 20 °C mais en diminuant la température à 10 °C, à la température de 11.3 °C, on rejoint cette courbe. On a dès lors une HR de 100 %.  Si la température continue à diminuer, on ne peut plus avoir 10 g/m³. Une partie de la vapeur d’eau doit se transformer en eau liquide ou solide.

C’est ce mécanisme qui explique la formation des nuages. Quand de l’air humide monte, il se refroidit. Alors la vapeur d’eau se condense ou se liquéfie et le nuage se forme. Au sol, c’est de la brume ou du brouillard qui apparait (voir figure 33).

IMG0060.png

Figure 33 : formation de brouillard dans une vallée suite au refroidissement nocturne.

Les commentaires sont fermés.