Les facteurs qui influencent le climat - partie 22

Les courants marins

Les océans ne sont pas statiques. Il y a des courants qui sont dus aux effets combinés du vent, de la force de Coriolis, et de différences de température, densité et salinité. Il y a des courants de surface et des courants au fond des océans. L’eau salée est plus dense que l’eau douce. Dès qu’un courant salé arrive dans de l’eau plus douce, généralement due à la font des glaces, l’eau salé s’enfonce dans la masse de l’océan et il se crée un courant sous la surface des océans (voir figure 37).

OceanConveyorBeltNASA.jpg

Figure 37 : courants de surface en rouge et courants froids sous-marin en bleu

A la surface, il y a aussi des courants chauds et des courants froids. Pour nous, celui qui influence notre temps est la dérive Nord-Atlantique qui est issue du Gulf Stream ; c’est un courant chaud qui provient de la mer des Sargasses et qui traverse l’Atlantique d’ouest en est. En face de la péninsule ibérique il se divise en deux ; une branche se dirige vers le nord : la dérive nord atlantique qui est un courant chaud et le courant des Canaries qui est un courant froid.

Corrientes-oceanicas.png

Figure 38 : Principaux courants marins : en rouge les courants chauds, en bleu les courants froids.

Une troisième sorte de courants sont les courants ascendants le long de certaines côtes. Ces remontées d’eau froide influencent largement le climat des côtes voisines. On les retrouve dans différentes régions comme la Californie, les côtes chiliennes et péruviennes. Les courants de Benguela et Canaries font parties de ces courants froids qui ont un impact sur le climat côtier.

L’influence de ces courants est très importante comme pourra le voir prochainement.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 18 h - 09 h (Europe/Brussels).

Optionnel