Les facteurs qui influencent le climat - partie 23

Influence des courants sur les climats côtiers

Si l’on compare le climat de New York et celui de Lisbonne, qui sont deux villes à une latitude similaire (New York 40°46’ N et Lisbonne 38° 43’ N), on constate que les hivers sont nettement plus rudes à New York qu’à Lisbonne alors que les températures estivales sont similaires avec un excès à New York par rapport à Lisbonne (voir figure 39). L’origine de cette différence vient de la présence du courant du Labrador et aussi de la présence de courant d’ouest, qui pour la région de New York, viennent du continent. Pour New York, on a deux effets qui déterminent son climat : l’influence d’un courant marin et de continentalité malgré sa présence le long de l’océan.

NY_LSB.png

Figure 39 : Températures moyennes mensuelles New York (USA) et Lisbonne (Portugal)

Catane (Sicile, Italie) et San Francisco ‘Californie, Etats-Unis) est un autre exemple d’influence d’océan ou de mer. San Francisco est situé sur la côte est des Etats-Unis.  Elle est sous l’influence de remontée d’eau froide venant du fond de l’océan pacifique. Catane est une ville côtière de la Sicile, île de la Méditerranée. La Méditerranée est une mer quasiment fermée et ne possède pas de courant océanique. Les conséquences sont nettement marquées sur la figure 40. L’hiver ne montre que très peu de différence entre les deux stations. En revanche, l’été les températures sont nettement plus élevées à Catane. Les remontées d’eau froide maintiennent les températures au bord la côte californienne relativement basse alors que pour Catane elles sont assez élevées car c’est l’apport d’énergie solaire sui domine dans cette région.

 

catane_sanfrancisco.png

Figure 40 : Températures moyennes mensuelles Catane (Italie) et San Francisco (USA)


Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 18 h - 09 h (Europe/Brussels).

Optionnel