Les facteurs qui influencent le climat - partie 24

Influence des courants sur les climats côtiers – suite

Le cas suivant compare les températures moyennes mensuelles de Tromsö (Norvège) et Angmagsalik (Groenland). On peut voir gans la figure 41 que Tromsö est pratiquement 5° plus au nord qu’Angmagsalik. Pourtant la cité groenlandaise est plus froide d’environ 4°C que la vile norvégienne. La cause est bien entendu les courants qui influencent le climat des deux villes.

Mais si on compare ce cas-ci et celui de New York vs Lisbonne (figure 39 dans l’article du 10/01/2018), on conste une nette différence en été où les températures de New York sont proche de celle de Lisbonne alors qu’en hiver elles sont nettement plus basses à New York. Dans ce cas-ci les différences sont relativement les même quelque soit la saison. Le système climatique est constitué d’une multitude d’influence. Tasiilaq est au bord de la calotte glaciaire qui couvre la plus grande partie du Groenland. Cette calotte est permanente et reste beaucoup plus froide même en été (revoir l’article sur l’albédo du 6 décembre). Les vents d’est restent froids en été alors qu’à New York, ces vents viennent du continent sans glace et peuvent être très chauds.

Ceci remet en évidence que le climat d’un lieu ne se détermine pas par un seul facteur mais par un grand nombre de facteurs. L’environnement, les courants marins, la proximité de la mer, les vents dominants, etc. sont aussi importants que la position du lieu.

tromso_groenland.png

 Figure 41 : températures moyennes mensuelles de Tromsö et Tasiilaq (anciennement Angmagsalik)

Une influence des courants froid est la formation de brouillard. Cet effet s’observe souvent le long de la côte du Chili et du Pérou où les remontées d’eau froide, refroidissent l’atmosphère et vu ce qu’on a vu lors de l’article traitant des pressions de vapeur saturantes, on a l’apparition de brouillard. Cet effet était également redouté lors des jeux olympiques de Los Angeles en 1984, cette réduction de la visibilité pouvant être une entrave aux spectateurs à la vue des compétitions.

Les commentaires sont fermés.