Les facteurs qui influencent le climat - partie 27

La circulation générale (3)

La présence de la cellule de Ferrel et la cellule polaire engendre un conflit entre l’air chaud venant du sud et l’air froid descendant des régions polaires. Cette confrontation crée des fronts polaires. Comme les deux masses d’air ont des propriétés physiques différentes elles n’ont pas tendance à se mélanger. La séparation crée une surface dont la trace au sol est appelée front. L’air chaud a tendance à s’élever. Aussi quand une masse d’air chaude pour de l’air froid, l’air chaud va se monter par-dessus l’air froid. C’est le front chaud (voir figure 45).

meteo-front-chaud-dwg.gif

Figure 45 : front chaud :  air chaud repoussant de l'air froid

Lorsque l’on a de l’air froid qui repousse de l’air chaud, on se trouve en présence d’un fond froid (voir figure 46).

Quand l’air chaud monte, il se produit un refroidissement de la masse d’air. Comme on l’a vu  dans l’article sur la pression de vapeur saturante, l’humidité relative augmente avec le refroidissement de l’air et quand on atteint la tension de vapeur saturante, la vapeur d’eau excédentaire va se transformer en gouttelettes. Le nuage se forme alors et puis apparaissent des précipitations.

front_froid.png

Figure 46 : front froid : air froid repoussant de l'air chaud.

La zone où cette rencontre se produit est entre les latitudes 50° et 60°. Cela fait de cette zone une zone pluvieuse. Or notre pays se trouve autour de la latitude 50°. Ce qui fait que le malheur des touristes et le bonheur des agriculteurs.

Les commentaires sont fermés.