Les facteurs qui influencent le climat - partie 31

El Nino (3)

La situation inverse d’El Niño est La Niña. Cette situation est caractérisée par une température très basse de l’eau dans la partie équatoriale de l’océan Pacifique. Il s’agit en fait d’une situation opposée à celle du El Niño. Les anomalies climatiques associées à La Niña ont tendance à être les contraires de celles dues à El Niño. La Niña est aussi appelée El Viejo. Dans la figure 3 les valeurs très inférieures à 0 correspondent à une situation La Niña (voir figure 50).

Circulation_La_Nina.png

Aux hautes latitudes, El Niño est un des multiples facteurs qui influencent le climat. Cependant les impacts de El Niño et de La Niña sont plus nets en périodes hivernales à ces latitudes. Aux États-Unis, durant les années El Niño, la température en hiver est plus chaude que la normale dans les états du centre-nord et inférieure à la normale dans le sud-est et le sud-ouest. Durant les années de La Niña ou du El Viejo, les températures sont plus élevées que la normale dans le sud-est et plus froides dans le nord-ouest.

Sur la carte élaborée par l’Université de l’état de la Floride (figure 50), nous pouvons constater les anomalies de températures et de précipitations durant l'hiver de l'hémisphère nord. Une anomalie El Niño est la valeur normale soustraite de la valeur observée pendant une année El Niño. Les zones notées C dans la figure 5 sont des régions où pendant un El Niño il fait plus chaud. Dans les zones notées P, les précipitations sont très abondantes et dans celles notée S, la sécheresse sévit.

figure5.jpg

Figure 50 : Répartition des régions où sévissent des sécheresses, des pluies abondantes ou des températures plus élevées que la normale.

 

 

Les commentaires sont fermés.