Hotspot sicilien

Copyright : contient des données Copernicus Sentinel modifiées (2018), traitées par ESA, CC BY-SA 3.0 IGO.

Sicily_hotspot_node_full_image_2.jpg

Lancé le 25 avril 2018, Sentinel-3B a déjà livré des premières images impressionnantes de son instrument de mesure de la couleur de l'océan et de la terre, de son altimètre et des canaux optiques de son radiomètre. Maintenant que les canaux infrarouges thermiques du radiomètre sont allumés, le satellite complète sa série de nouveautés avec une image qui représente les signatures thermiques sur le sud de l'Italie, la mer Méditerranée et la Sicile - avec le point chaud de l'Etna clairement visible. Cette image montre la 'température de luminosité', qui correspond au rayonnement émis par la surface. Un traitement plus poussé est nécessaire pour en faire une carte de température réelle. La surface du terrain est représentée en rouge-orange, ce qui correspond à une plage de température de luminosité de 296-320K. Les couleurs bleues sur l'océan correspondent à une gamme de 290-295K. Les zones bleu-noir foncé correspondent aux nuages, qui sont opaques au rayonnement infrarouge thermique et empêchent ainsi de voir l'océan ou la surface de la terre.

 

L'Etna, le volcan le plus grand et le plus actif d'Europe, semble beaucoup plus chaud que la terre environnante. Dans un état d'agitation presque continue, le volcan est actuellement classé comme ayant une " activité mineure ".

Au-dessus des océans, le radiomètre Sentinel-3 est important pour la mesure de la température de la surface de la mer pour les centres océanographiques et de prévision météorologique. Sur terre, l'instrument peut être utilisé, en particulier, pour surveiller les îlots de chaleur urbains et les feux de forêt.

 

Source ESA

Les commentaires sont fermés.