inondations - Page 5

  • Quelques inondations remarquables (1)

    Les Déluges

    On ne peut que commencer par les Déluges. Car ce sont des récits que l’on retrouve dans l’histoire de nombreux peuples. Ce sont aussi les premiers récits de pluies importantes causant des inondations catastrophiques.

    On retrouve ces récits dans la tradition mésopotamienne comme « L’épopée de Gilgamesh » qui a été reprise par la religion juive puis catholique sous le récit du Déluge et Noé.

    Les Grecs ont aussi dans leur légende le récit d’inondations catastrophiques causées par Zeus, ne laissant que deux survivants Deucalion et Pyrrha pour repeupler la Terre. Ce récit est repris par Aristote dans son livre « les Meteorologica ».  Ovide reprend le récit de pluies provoquant d’importantes inondations dans ses « Métamorphoses ».

    L’Islam a la même base traditionnelle que la religion juive à savoir la religion mésopotamienne. Le Coran parle également du déluge et de Noé. Mais il y a quelques différences notables. Premièrement il n'est pas dit que le déluge était global, il aurait très bien pu être local. Deuxièmement Noé est un prophète dans le Coran et en plus de sa famille, les personnes bonnes, qui croient en Dieu, l'ont suivi dans l'arche.

    On retrouve le mythe du déluge dans l’Indouisme où le premier homme Manu est sauvé par le premier avatar de Vishnou, Matsya. Lui aussi échappe au déluge en construisant un bateau. Manu deviendra par la suite le premier législateur de l'hindouisme.

    Ces récits de pluies diluviennes se retrouvent également dans les religions des Mayas et de Incas. On le retrouve dans le Popol Vuh, littéralement « Le livre du temps » est l’équivalent de la Bible pour la religion Maya.

    La question de la réalité de ces déluges est toujours ouverte. Plusieurs hypothèses ont été formulées. Il me semble évident que de grandes inondations se produisent régulièrement. Dès lors qu’elles aient marqué de façon profonde ces civilisations anciennes n’est pas étonnant. Ces civilisations naissantes se sont en outre développées après la dernière glaciation et le réchauffement qui s’en suivi est à l’origine de la remontée du niveau des océans, inondant de façon remarquable les régions côtières. Une autre hypothèse des géologues américains William Ryan et Walter Pitman (1998), mais valable uniquement localement, est la remontée du niveau de la Méditerranée et l’ouverture du détroit des Dardanelles avec le remplissage de la mer Noire. Il est fort probable que différents événements géologiques ou des pluies extrêmement intenses peuvent être à l’origine de plusieurs récits de Déluges.

    ee3f661012fea1cd74c10e0ea673109f.png

    Figure 1 : L'arche de Noé selon le graveur du XIXème  siècle Gustave Doré.

  • Les inondations parmi les catastrophes

    Il ne se passe généralement pas un mois où, au cours des informations, on ne parle pas d’inondations. Ce fut encore le cas cette semaine : des inondations ont été signalées en Belgique, en France, au Vietnam, en Chine... et c’est sans compter celles qui ne retiennent pas l’attention des journalistes.

    Ces événements sont, parmi les catastrophes, ceux qui causent le plus de dégâts et de victimes. La décennie 1990 fut déclarée par l’ONU « Décennies Internationale des Catastrophes ». À cette occasion, l’OMM (Organisation Météorologique Mondiale) avait publié des chiffres concernant les catastrophes les plus néfastes pour les sociétés.

      Populations touchées Dégâts matériels Pertes en vie humaine
    Inondations 32% 32% 26%
    Cyclones tropicaux 20% 30% 19%
    Sécheresse 33% 22% 3%
    Tremblement de terre 4% 10% 13%
    Autres 11% 6% 39%

     L’examen de ce tableau nous montre clairement qu’elles sont à l’origine de pertes innombrables aussi bien en vie humaine qu’en bien matériel. De plus, elles touchent tous les pays du monde. Elles touchent donc aussi les gens les plus démunis pour qui ces événements, parfois à répétition, sont dramatiques.