échelle Saffir-Simpson

  • L'échelle Saffir-Simpson

    C’est en 1969(*) que l’ingénieur Herbert Saffir et le météorologue Robert Simpson alors directeur du National Hurricane Center ont formulé une échelle destinée à graduer les cyclones tropicaux (ouragans, typhons, …). Elle tient compte de la vitesse des vents, des dégâts possibles, de la pression barométrique et de l'augmentation du niveau de la mer.
    L'échelle Saffir-Simpson est une échelle de 1 à 5 basée sur l’intensité de l'ouragan. Elle est utilisée pour donner une estimation des dommages potentiels aux biens et du risque d’inondation le long de la côte suite au soulèvement de l’eau sous l’ouragan. La vitesse de vent est le facteur déterminant dans l'échelle, ainsi que les valeurs de la montée de l’eau. Cette dernière dépend fortement de la pente de la plate-forme continentale et de la forme du littoral, dans la région atteinte par la tempête. Notez que tous les vents utilisent la moyenne américaine de 1 minute.
    Vitesse du vent
    pression
    1
    vents de 119 à 153 km/h
    > 980
    2
    vents de 154 à 177 km/h
    965-980
    3
    vents de 178 à 209 km/h
    945-965
    4
    vents de 210 à 249 km/h
    920-945
    5
    vents supérieurs à 249 km
    < 920
    montée des eaux
    1
    1,2 – 1,5 m
    dégâts mineurs à moyens.
    2
    1,5 – 2,4 m
    gros dommages en bord de mer; arbres arrachés.
    3
    2,4 – 3,7 m
    graves dégâts aux petites constructions en bord de mer; toits arrachés.
    4
    3,7 – 5,5 m
    graves dégâts sur la côte et à l'intérieur
    5
    > 5,5 m
    (*) D’autres sources donnent comme année de création de l’échelle Saffir-Simpson 1971.