Normale

  • Normales saisonnières du mois de Septembre

    Normales saisonnières : Septembre

    Températures maximales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    17

    21

    24

    2

    15

    19

    23

    3

    14

    18

    21

    Températures minimales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    9

    12

    15

    2

    8

    11

    14

    3

    7

    10

    13

    Pour plus de renseignements, voir : http://lameteo.blogs.lalibre.be/archive/2007/04/30/normale...

  • Normales ou Normes saisonnières ?

    Le climat peut être défini comme l'intégration de toutes les situations atmosphériques qui peuvent déterminer les conditions météorologiques d'une région. Cela donne un échantillon relativement large des valeurs correspondant aux différents paramètres climatologiques.
    Ainsi, la moyenne des paramètres peut caractériser le climat, mais c'est insuffisant. Il faut aussi tenir compte de la variabilité de ces paramètres autour de la moyenne. Ainsi si j'ai une moyenne de 10°C et que les écarts les plus importants avec les extrêmes sont de l'ordre de 2°C, il va sans dire que ce n'est vraiment pas la même chose si ces écarts sont de l'ordre de 10°C.
    Si l'on considère la température maximale journalière du premier jour du mois de janvier, la moyenne de ce paramètre est de 5,2°C. Mais les extrêmes s'étendent sur une large fourchette. Entre 1921 et 2005, la valeur la plus basse a été de -10,1°C (en 1997) et le plus chaud que l'on ait eu a été de 13,1°C (en 1921). Si l'on mesure 3°C ou -7°C, une chose est certaine, dans les deux cas on est en dessous de la moyenne, valeur que l'on peut qualifier de normale saisonnière. Il est certain aussi que -7°C est moins " normal " que +3°C ; mais dans quelle mesure ?
    La statistique va nous aider à répondre à cette question. Dans le cas d'une distribution normale, ce qui est le cas des longues séries climatologiques des températures, on peut considérer que 67% des valeurs entourant la normale font partie de la norme saisonnière. On considèrera qu'une température qui entre dans ce groupe de valeurs sera considérée comme normale. Statistiquement, les deux bornes se calculent à partir de la moyenne et de l'écart type. L'écart type représente la variabilité autour de la moyenne. La borne inférieure est obtenue en retranchant l'écart type de la moyenne, et la borne supérieure en ajoutant cet écart type à la moyenne.
    Dans l'exemple du premier janvier, on a comme moyenne 5,2°C et comme écart type 4,5°C. On obtient comme borne inférieure 0,7°C et comme borne supérieure 9,7°C. Dès lors 3°C sera considéré comme une valeur normale, -7°C ne l'est pas. Avec -7°C, on sera même nettement en dehors des normes saisonnières.
    Mais avoir une valeur en dehors des normes saisonnières ne signifie pas que ce n'est pas " normal " d'avoir une telle mesure. Cela veut simplement dire qu'une telle valeur est beaucoup plus rare que 3°C sans plus. Dans le futur, on pourra même connaître une valeur plus basse que -10,1°C ou plus élevée que 13,1°C un premier janvier. C'est peu probable mais pas improbable. C'est dans cet esprit que je dis souvent qu'un événement particulier et relativement rare est " normal " en ce sens qu'il n'est pas improbable en Belgique.
    Quand on va caractériser une température maximale ou n'importe quel autre paramètre climatologique, on ne se contentera pas de dire qu'on est en dessous ou au-dessus de la normale saisonnière mais on précisera si elle est dans la norme saisonnière ou non.