Safir

  • SAPHIR vs SAFIR

    SAPHIR et SAFIR sont deux acronymes ayant la même consonance mais n’ont pas la même signification. SAPHYR est un « Système d’Alerte de Prévention du Hainaut des Inondations par les Ruisseaux ».  Tandis que SAFIR est pour « Surveillance et Alerte Foudre par Interférométrie Radioélectrique » et le centre opérationnel est situé à l’IRM.

    Le but de SAPHIR est de prévenir par SMS les riverains de cours d’eau de risque d’inondations. Derrière cet acronyme se cache un modèle qui tient compte de différents paramètres afin de prévenir les habitants à proximité de rivières qu’une inondation est possible. Ce système est encore à l’état expérimental dans quatre communes de la province du Hainaut.

    SAFIR est un système de détection des orages. La foudre est une décharge électrique qui produit, outre de la lumière (l’éclair) et du son (le tonnerre), un rayonnement électromagnétique. C’est cette propriété qui va être utilisée pour détecter la présence d’orages. Le système se compose, en Belgique, de 4 antennes situées à Oelegem près d’Anvers, sur le barrage de la Gileppe, à Dourbes et près d’Anvaing et d’un centre de traitement des informations à l’IRM à Uccle. Un programme va déterminer la position de la foudre et différencier des éclairs entre nuages ou dans un nuage et des impacts positifs ou négatifs au sol. Le système travaille en temps réel et peut fournir une image de la situation orageuse toutes les 5 minutes.

    Un service d’avertissement des orages par SMS a été développé à l’IRM à partir des informations fournies par SAFIR. Lorsque des coups de foudre sont détectés dans un rayon de 9 à 15 km, un message SMS de pré alerte est envoyé à l’abonné. Quand l’orage se trouve dans la zone qui vous concerne, une alerte est envoyée par SMS et enfin quand l’orage s’éloigne de la zone, un troisième avertissement est envoyé pour signifier la fin d’alerte.

    Lors des orages dans la nuit du 3 au 4 août, le système SAPHIR a connu des problèmes suite à une défaillance technique entre les capteurs de niveau et le serveur situé à Havré. Le problème est venu d’une panne de modem qui ne pouvait plus envoyer les informations recueillies par les instruments vers le centre opérationnel. Notre système SAFIR, lui a rempli parfaitement sa mission au cours de ces épisodes orageux assez tumultueux.