bilan climatologique

  • Un été qui a plu car il n’a pas trop plu !

     

    Bilan réalisé le 27 août 2009!

    Cet été a plu à une grande majorité de la population et surtout aux vacanciers. Au vu des chiffres, cela peut sembler curieux car le bilan de cette saison ne donne pas un été à l'image de celle de1976 ou plus près de nous de celle de 2003 qui furent secs et caniculaires. Les chiffres de cette année sont très proches de la normale.

    Le total des précipitations s'élève à 173 mm soit un peu moins que la quantité normale  pour la période 1901-2000 qui est de 216,6 mm. La quantité d'eau a été relevée au cours de 42 jours soit 6 jours de moins que la normale 1901-2000 qui est de 48 jours. La durée d'insolation s'est élevée à 677 h de soleil ; la normale du 20ème siècle étant de 670 h. La température moyenne a été de 18,2°C alors que pourun été normal elle est de 16,5°C. Toutes les valeurs sont normales sauf celle de la température qui est anormalement élevée.

    En 2003, les valeurs correspondantes à la quantité d'eau recueillie, au nombre de jours à précipitations mesurables, à la durée d'ensoleillement et à la température avaient été respectivement de 151,5 mm en 23 jours, 855 h de Soleil et 19,7°C.

    Le facteur le plus déterminant de la bonne qualité de cet été fut la pluie. Bien que pas très éloignées de la normale aussi bien en quantité qu'en nombre de jours, les pluies se sont le plus souvent produites la nuit c'est-à-dire au moment où les gens dorment et ne sont donc pas importunés par les précipitations. De même, il n'y a eu qu'un petit nombre de journées fort peu ensoleillées.

    La température fut également assez favorable. On a enregistré 3 jours de canicule (température maximale supérieure ou égale à 30°C). Il n'y a donc pas un nombre élevé de jours avec des températures que beaucoup d'entre nous considèrent comme trop élevées. En 2003, on avait eu 9 jours de canicule et en 2006, ce nombre atteignait 11.

    En conclusion, la majorité des vacanciers ont eu la possibilité de bien profiter de leurs journées pour réaliser la plupart des activités de plein air qu'ils souhaitaient. Cet été restera dans l'esprit des gens un bel été, ce que les valeurs mesurées à Uccle ne reflètent pas.

     

  • Bilan de l'été 2008

    Été 2008

     

    Nous voici au terme de cet été 2008 qui en a déçu plus d'un car il fut normal ! Seule l'insolation du mois d'août fut anormalement basse. La notion de normalité est basée pour nous climatologues sur des statistiques qui remontent pour certains paramètres à 1833, début des mesures à Bruxelles – Uccle. Mais les valeurs normales sont souvent très loin de l'été idéal que les gens se créent et estiment comme normal. La différence entre les deux : l'objectivité des mesures et la subjectivité du beau temps que l'on souhaite.

    J'imagine aussi que la déception est d'autant plus grande du fait que certains journalistes avaient répercuté l'annonce d'un bel été faite par des centres de prévisions saisonnières. Une prévision saisonnière est fournie en général sous forme de cartes donnant la probabilité qu'une moyenne de température ou un total des précipitations ou d'insolations soit atteint. Par exemple on estime pour tel mois ou telle saison que la l'écart à la normale de la température sera de 2°C ou plus  avec une probabilité de 80%. Cela veut aussi dire que l'on a 20%  de chance que l'écart à la normale de la température sera inférieur à 2°C.

    Cela implique aussi la connaissance de cette normale. Un jour, lors d'une exposition on montrait que la normale de la température moyenne à Uccle est de l'ordre de 17°C (17,1°C en juillet et 16,8°C en août). Une dame est venue me dire de façon agressive que c'était faux et que la température moyenne à Uccle était de 25°C pour les mois de grandes vacances. Malheureusement aussi lors de la présentation du billet météo, on dit trop souvent que les températures sont trop basses pour la saison alors qu'elles sont dans les normes.

    Notre été a été perturbé par plusieurs journées d'orages qui ont localement donné des précipitations abondantes et causé d'important dégât. Ce fut notamment le cas la nuit du 2 au 3 juin, le 13 juin, les 3 et 27 juillet  et encore dans la nuit du 3 au 4 août. Ces orages ont provoqué des débordements de rivières, des ruissellements ravageurs ou encore des coulées de boues envahissant les habitations.

    Malheureusement des régions ont été touchées de façon plus grave par des événements météorologiques comme des moussons très actives en Indes ou des cyclones tropicaux violents dans les Caraïbes ou en Asie. Ne nous montrons pas trop difficile vis à vis du temps quand on est loin de ces événements extrêmes.

     

  • Avril 2008 : tout en contraste avec 2007

    Il est toujours hasardeux de faire un bilan du mois avant qu’il ne soit terminé. Souvent le paramètre le plus critique est la pluie qui peut donner des quantités très différentes de celles prévues par les modèles ou selon le type de précipitations. Les averses locales sont susceptibles de donner des quantités d’eau très importantes  surtout si elles ont un caractère orageux.

    On peut sans se tromper conclure que ce mois d’avril n’aura pas été à l’image de celui de l’année passée qui était hors norme. Il avait pratiquement battu tous les records des différents paramètres météorologiques qui caractérisent un mois. Cette année, il ne sortira pas des normes pour un mois d’avril. La température vient juste de passer au-dessus de la normale qui est de 9,0°C. Et elle restera très proche de cette valeur. L’ensoleillement actuel est légèrement déficitaire, et même si le soleil ne brillait pas ces deux derniers jours du mois ou brillait au maximum de la durée possible de cette fin de mois, on resterait en dessous de la moyenne mais dans la norme d’un mois d’avril. Cette norme est comprise entre 119 et 197 h de soleil.

    La pluie est actuellement déficitaire. Si on considère les prévisions des deux derniers jours, on devrait encore relever une dizaine de litres d’eau au mètre carré. Ce qui ferait un total des précipitations légèrement inférieur à la norme qui est de 53,1 mm (ou l/m² ce qui est équivalent). Des pluies sont annoncées pour aujourd’hui et demain. On devrait dès lors avoir 14 jours où les précipitations recueillies sont supérieures à 0,1 mm, seuil des précipitations mesurables. La normales étant de 17 jours de pluie pour un mois d’avril, ce mois-ci restera en dessous de cette valeur et sera aussi caractérisé de normal.

    Pour mémoire le tableau fourni les valeurs de l’année précédente, une estimation des valeurs de cette année et las normales correspondantes :

     

    Avril 2007

    Avril 2008 (probable)

    Normales

    Températures moyenne

    14,3°C

    9,3°C

    9,0°C

    Insolation

    284,2 h

    137 h

    158 h

    Précipitations

    0 mm

    48 mm

    53,1 mm

    Jours de pluie

    0 d

    14 d

    17 d

     
  • Une première décade bien arrosée !

    Bilan cliamtologique de la première décade de décembre 2007

    Du premier au 10, notre temps est déterminé par des courants d’origine maritime doux associés à des dépressions en évolution depuis l’océan Atlantique vers le sud de la Scandinavie.

    Ces courants maritimes sont à l’origine de pluies très importantes et d’une relative douceur. Le total de l’eau recueillie au cours de cette première décade de décembre a atteint 76,7 mm (norm. : 23,9 mm). Cette valeur est la plus élevée de la série qui commence en 1901, le précédent record date de 1929 avec 69,6 mm.

    La valeur de la température moyenne présente un excès qualifié de très anormal avec 8,4°C alors que la normale est de 4,4°C. La durée d'ensoleillement est normale. Elle a atteint 9,6 h (norm. : 15,8 h).