calendrier républicain

  • Prairial et Messidor

     

    180px-Prairial.jpg

    Entre le 20 mai et le 18 juin, nous sommes dans le neuvième mois du calendrier républicain nommé Prairial. Il tire son nom de la fécondité riante et de la récolte des prairies de mai en juin. C’est le mois qui correspond au signe zodiacal des Gémeaux qui termine le printemps astronomique.

     

    180px-Messidor.jpg

    Le 19 juin, le mois Messidor commencera et constituera le premier mois de l’été. Il se terminera le 18 juillet. Ce dixième mois de l’année républicaine doit son nom à l'aspect des épis ondoyants et des moissons dorées qui couvrent les champs de juin en juillet. Messidor vient du latin messis qui signifie moisson.

  • Ventôse

    Ventôse

    Le 19 février équivaudrait à commencer le mois ventôse, si on appliquait le 180px-Ventose.jpgcalendrier républicain. C’est la troisième caractéristique des types de temps hivernaux qui donne son nom à ce mois : après la neige (nivôse), la pluie (pluviôse), c’est le vent qui caractérise ce troisième mois de l’hiver. L’assemblée nationale, par l’entremise de Fabre d’Églantine, lui a donné ce nom car il provient « des giboulées qui ont lieu, & du vent qui vient sécher la terre de février en mars ».

    Chaque jour du calendrier républicain a également un nom qui a été pris dans différentes catégories comme des plantes (salicorne pour le 30 juillet), des animaux (canard pour le 24 mai), des instruments de jardinage (plantoir pour le 20 mars), des métaux (étain pour le 26 janvier), des fruits (châtaigne pour le 24 septembre), des fleurs (perce-neige pour le 23 janvier), des légumes (concombre pour le 25 juin) ou encore des matières comme le soufre (pour le 24 décembre).

  • Pluviôse

    Ce 20 janvier, un nouveau mois du calendrier républicain a commencé. Son nom pluviôse rappelle que l’hiver est aussi une période pluvieuse. Si, pour nos régions (Belgique, nord de la France), le régime pluviométrique est relativement régulier au cours de l’année, pour d’autres régions plus méridionales et surtout dans le climat méditerranéen, le régime annuel des pluies montre une variation saisonnière plus marquée avec un minimum estival et un maximum en automne ou en hiver.

    Ce mois, qui correspond au signe du verseau, commence le 20 janvier et se termine le 18 février du calendrier grégorien.

    On constate donc que les mois du calendrier républicain se calquent sur les saisons astronomiques. Les 3 mois de l’hiver sont donc nivôse, pluviôse et ventôse.

    Une autre caractéristique du calendrier républicain est le nom attribué au jour de la semaine. Et encore, je ne devrais pas dire semaine mais décade. En effet, un mois républicain est divisé non plus en semaines mais en décades. Celles qui composent le mois pluviôse sont les décades numérotées de 13 à 15. Les jours du premier au dixième de la décade portent respectivement les noms de : primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi et décadi.

  • Aujourd’hui, nous sommes le 9 brumaire CCXVII

    J’ai toujours aimé les noms des mois du calendrier républicain français. Ils caractérisent bien la saison. Les trois mois de l’automne sont Vendémiaire, Brumaire et Frimaire. Depuis le 22 octobre et jusqu’au 20 novembre, nous serions dans le mois « Brumaire ». Il tirerait son nom « des brouillards et des brumes basses qui sont (...) la transudation de la nature d'octobre en novembre ».

    Vous aller me rétorquer que le brouillard n’est pas propre à ce moment précis de l’année et qu’on peut l’observer tous les mois de l’année. En effet mais les conditions météorologiques et le lever tôt du Soleil le matin font que l’on n’observe pas ou peu de brouillard au cours de la saison chaude. On l’a bien remarqué cette année. On a au cours de l’automne un refroidissement progressif ou brutal. L’air chaud peut contenir beaucoup plus de vapeur d’eau que l’air froid. La longueur de la nuit croît au cours de l’été et l’automne mais depuis le 22 septembre la nuit dure plus longtemps que le jour. Cela va permettre une augmentation des situations où le brouillard peut se former au petit matin grâce au refroidissement important le matin.

    Cette période correspond donc bien à des situations plus brumeuses ou brouillardeuses que les mois qui précèdent.

    Ce mois a donné son nom au coup d'État, intervenu le 18 brumaire an VIII (le 9 novembre 1799), qui porta le général Napoléon Bonaparte au pouvoir en France. On parle dans ce cas du 18-Brumaire (nom propre, avec trait d'union et majuscule à la deuxième partie du nom), mais également de Brumaire (là aussi avec une majuscule, pour distinguer du nom du mois en général). (Souce Wikipédia).