catastrophe humanitaire

  • Catastrophe humanitaire au Kenya

    Kenya : La rivière Ewaso Nyiro s'assèche

     

    samburunp_ali_2009270_lrg.jpg

    Image acquise le 27 septembre, 2009

    La rivière Ewaso Nyiro descend du mont Kenya pour arroser les plaines sèches qui s'étendent à l'est de la Rift Valley au Kenya. Ces plaines faiblement peuplées sont un paradis pour la faune, qui utilise sur la rivière Ewaso Nyiro comme une source d'eau. Plusieurs réserves naturelles, publiques et privées, y compris la réserve nationale de Samburu et Buffalo Springs National Reserve, bordent la rivière. En 2009, le débit de la rivière s’est atténué et ensuite elle devint complètement sèche et la région a été touchée par une grave sécheresse. Le lit asséché de la rivière est montré dans cette image, en vraies couleurs, prise par l'imageur terrestre avancé sur EO-1 de la NASA par satellite le 27 septembre 2009.

    Le paysage aride est beige et orange avec des nuances de brun sombre là où la roche affleure. Les minuscules points verts et noirs éparpillés dans toute la région sont des arbres. Les groupes les plus denses d'arbres sont, sans surprise, à proximité des rivières, en particulier le long de Nyiro Ewaso. Le fleuve lui-même est un ruban de sable ocre pâle. Sur le côté droit de l'image, une minuscule ligne sombre est de l'eau qui coule dans une rivière. L'eau de la rivière Keromet se jette dans la Nyiro Ewaso.

    La portion de la rivière qui borde la Réserve nationale de Samburu a été sèche pendant au moins six mois avant la fin de Septembre, selon la BBC News. L'impact sur la faune a été tragique. La réserve nationale de Samburu et d'autres réserves de la région abritent de grands troupeaux d'éléphants, des zèbres de Grévy, des girafes réticulées, des buffles, des lions, des léopards, des guépards, des chiens sauvages, des gazelles, des rhinocéros, et d’autres animaux encore. Au moment où cette image a été prise, au moins 24 éléphants avaient péri dans la région, a rapporté la BBC News. Des zèbres, des buffles et d’autres carnivores meurent aussi, a déclaré l’agence Reuters. L'impact ne se limite pas à la faune sauvage : les bulletins d’information signalent que beaucoup de troupeaux de chèvres, de bovins et autres animaux d'élevage chez les pasteurs du nord du Kenya sont décimés. Depuis le 13 octobre, le Programme Alimentaire Mondial (World Food Program) a fourni une aide alimentaire pour 3,8 millions de personnes à travers le Kenya.

    Une grave sécheresse touche une grande partie de l'Afrique orientale quand la saison des pluies de mars à juin est très faible. À la fin de la première saison des pluies de 2009, les observations par satellite ont révélé que la croissance des plantes, aussi bien celle des cultures que celle de la végétation naturelle à travers le Kenya, était significativement plus faible que la normale. Ce qui est un signe avant-coureur de la catastrophe qui se déroule actuellement. La période suivante des pluies devrait alimenter le Kenya en eau durant les mois d’octobre et de novembre voire même de décembre.