changements climatiques

  • L’OMM à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques

    Comme par le passé, l’Organisation a participé à la session annuelle de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CP 15).

    Dans la déclaration prononcée lors de la séance d’ouverture de la trente et unième session de l’Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique, l’OMM a présenté un compte rendu de la troisième Conférence mondiale sur le climat (CMC-3). Elle a annoncé que les participants à la Conférence avaient décidé d’instituer un Cadre mondial pour les services climatologiques (CMSC), afin que chaque pays et chaque secteur d’activité sensible au climat puissent à l’avenir obtenir et exploiter pleinement la prévision et l’information climatologiques, mettant ainsi la science au service de la société.

    Monsieur Mama Konaté, Directeur général du Service météorologique malien et Représentant permanent du Mali auprès de l’OMM, a été élu président de l’Organe subsidiaire de conseil scientifique et technologique pour les deux prochaines années.

    En prévision de la quinzième session de la Conférence des Parties, le Secrétaire général avait accompagné son message aux Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) d’un document de principe relatif à l’amélioration du processus de décision pour les activités d’adaptation aux changements climatiques. Ce texte avait pour but d’aider les SMHN à transmettre à leur délégation des éléments d’information utiles sur les observations, la recherche, l’alerte précoce, la prévision du climat et les services climatologiques. Plus de 160 membres des SMHN étaient présents à la CP 15. Une réunion parallèle a été organisée à leur intention, afin qu’ils aient la possibilité d’échanger des informations et de discuter du document de principe et du rôle de la science dans les négociations en cours. Les représentants se sont montrés résolus à donner suite aux conclusions de la CMC-3 et à améliorer les services climatologiques dispensés par les SMHN à l’échelle nationale.

    L’OMM a organisé en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) une activité parallèle portant sur la «base de connaissances climatologiques» de l’initiative Unité d’action des Nations Unies. Cette manifestation, intitulée «Observation, surveillance et prévision: éléments essentiels du savoir climatologique», a réuni des scientifiques, des membres de l’OMM et de hauts fonctionnaires de l’UNESCO et de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

    Le Secrétaire général de l’OMM était l’orateur principal d’autres événements organisés simultanément à la CP 15 par l’UIT, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, le Programme des Nations Unies pour le développement et la Croix verte internationale. Il a participé à la réunion du Conseil des chefs de Secrétariat des organismes des Nations Unies, à laquelle assistait le Secrétaire général de l’ONU. En marge de la Conférence, il a eu des échanges de vues constructifs avec plusieurs membres des délégations présentes, en particulier le VicePrésident de la Gambie, le Premier Ministre de la Namibie, le Premier Ministre de Vanuatu et d’autres fonctionnaires de haut rang.

    Lors des conférences de presse, le Secrétaire général et d’autres membres de l’Organisation ont informé les médias de l’état du climat mondial en 2009, des initiatives prévues par l’OMM dans le domaine climatique tel le CMSC, des phénomènes météorologiques extrêmes survenus en 2009 (de concert avec la Stratégie internationale pour la prévention des catastrophes et le Programme des Nations Unies pour le développement) et de la mise au point d’un indice universel de sécheresse météorologique dont découlera un système normalisé de suivi.

    Le stand qui avait été réservé afin de présenter des informations sur l’OMM a attiré de nombreux visiteurs. Il était particulièrement bien situé et l’Organisation tient à remercier l’Institut météorologique danois de sa coopération et de son appui.

    Source : http://www.wmo.int/pages/index_fr.html

    Lire la suite