image

  • Images remarquables

    Des trous dans le brouillard !

     

    img.php.pngLe 27 janvier, le brouillard a diminué la visibilité dans une très grande partie du pays (voir l’image satellite ci-dessous). Cette image de la Belgique ne montre pas l’extension maximale du brouillard dans la journée du 27 janvier. En vert, il y a les régions qui ont échappé à la chape du stratus et dans la masse blanche, il y a deux trous, l’un à hauteur de Bruxelles et l’autre à Anvers qui sont apparus vers 12 h et qui ont disparu vers 14 h 30.

    Les villes ont une fréquence de brouillard inférieure à la campagne avoisinante. La nature des sols et les évacuations rapides de l’eau des précipitations sont responsable d’un assèchement plus prononcé et plus rapide de l’air en milieu urbain. L’air y est donc plus sec.

     

    Dans le cas de ce mardi, l’apparition de ces trous dans le brouillard a une autre cause. Nous sommes en hiver et le matin, la température était négative sur tout le pays (voir graphiques des températures de quelques stations du réseau de mesure de l’IRM. Le chauffage urbain a pu démarrer une turbulence. Ces mouvements ont permis une dissipation locale du brouillard. La disparition du brouillard et l’augmentation de la température sont nettement visibles sur les graphiques d’Uccle et de Deurne alors que durant l’heure de midi, la température restait stable à Beauvechain, Gembloux et Zeebrugge par exemple.

    tt447_27012009.png
    tt450_27012009.png
    tt458_27012009.png
    ttgmb_27012009.png
    ttzee_270120099.png


    Les régions en altitude étaient aussi épargnées par le brouillard. Dès que le Soleil était suffisamment haut dans le ciel, son rayonnement à permis à la température d’augmenter. Et on peut voir l’évolution toute différente de la température à Saint-Hubert. À 13 h, on y avait 0°C soit 3°C de plus qu’au lever du Soleil alors que les autres stations , restées dans le brouillard, n’avaient pratiquement pas d’élévation de la température au milieu de la journée.

    Ce brouillard quasi généralisé a permis de voir, via les images satellites et les graphes de la température, des comportements différents selon que l’on soit dans un milieu urbain ou rural, ou que l’on se trouve en basse ou en haute Belgique.

    ttshu_270120099.png

  • Images remarquables

    Fait d'hiver

    illinois_AMO_2008337_lrg.jpg
    Image prise le 2 décembre 2008 (NASA)

    La première grande tempête hivernale est arrivée dans l'Illinois et les États voisins début décembre 2008. De fortes chutes de neige ont causé des accidents de voiture mortels et perturbé le trafic aérien pendant des heures. Cette image de la neige fraîchement tombée a été capturée par le MODIS (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) de la NASA sur le satellite AQUA le 2 décembre. Il y a quelques nuages qui s’attardent sur le lac Michigan, mais un ciel clair sur le nord de l'Illinois a permis de voir la couverture de neige. Le paysage blanchi met en lumière les chemins de rivières et des ruisseaux ainsi que les zones urbaines, qui apparaissent en teinte plus gris. Selon les rapports de presse AP, «c’est une très intense chute de neige qui s’est produite de dimanche à lundi à travers une bande centrale dans l'Illinois à peu près le long de l'autoroute 74 de l'ouest de Peoria à l'est de la région de Bloomington-Normal ».