mars

  • Deuxième décade d'avril 2011

    Deuxième décade

    Tout en restant douce, ensoleillée et sèche, les valeurs de la deuxième décade reviennent vers la norme.

    Du 11 au 18, le temps de nos régions fut déterminé par des courants secs associés à des anticyclones centrés, au début, sur l’Atlantique à l’ouest de la France, puis se déplaçant progressivement vers l’Allemagne. Du 19 au 20, ces courants prirent un caractère tropical, sous l'influence d'un anticyclone s’étendant de la Scandinavie aux Balkans.

    La température moyenne fut anormalement élevée, avec 12,4°C (norm. : 9,3°C). Les valeurs du total des précipitations et de la durée d’ensoleillement furent normales, avec respectivement 3,9 mm (norm. : 18,1 mm) et 73,4 h (norm. : 50,9 h).

  • Une décade exeptionnellement ensoleillée

    Troisième décade de mars 2011

     

    Du 21 au 29, les courants maritimes, qui ont déterminé notre temps,  sont associés à un anticyclone s’étendant depuis l’océan Atlantique vers l’Angleterre puis l’Europe de l’Est en fin de période. Du 30 au 31, une dépression a remplacé l’anticyclone à l’ouest de la Grande Bretagne, déterminant sur notre pays un temps pluvieux.

     

    La présence de l’anticyclone au voisinage de nos régions a permis un ensoleillement très exceptionnel avec 94,7 h (norm. : 43,1 h). Cette valeur détrône le record enregistré en 2003 entre 1951 et actuellement et qui était de 91,1 h de Soleil. La température moyenne a été anormalement élevée avec 10,2°C (norm. : 7,9). La valeur du total des précipitations fut normale avec13,4 mm (norm. : 28,7 mm).

  • Normales saisonnières : Mars

    Normales saisonnières : Mars

     

    Températures maximales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    4

    8

    12

    2

    6

    10

    14

    3

    7

    11

    15

     

    Températures minimales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    -2

    2

    5

    2

    -1

    3

    6

    3

    0

    4

    7

     

    Précipitations

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    3.9

    19.0

    34.3

    2

    1.7

    19.6

    34.5

    3

    4.6

    23.6

    39.7

     

    Insolation

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    19.0

    33.2

    50.7

    2

    18.1

    33.4

    53.7

    3

    22.6

    40.0

    60.5

  • Mars 2008 : un record de pluie

    Onze mois après le fameux mois d’avril 2007 au cours duquel aucune goutte de pluie n’a été observée à Uccle, mars 2008 bat un record diamétralement opposé : celui du mois de mars le plus pluvieux. Avec 140,5 mm, il dépasse le précédent record  qui datait de 1988 avec 138,1 mm.

    Deux questions viennent à l’esprit :

    • Quel est la cause de ce record (avec en sous-entendu une allusion au changement de climat) ?
    • Quelles sont les conséquences d’un mois aussi pluvieux ?
    À la première, la réponse se trouve dans la manière dont les masses d’air ont évolué sur notre pays. La plus grande partie du mois a été dominée par une circulation de dépression au nord de notre pays. Quand la masse d’air avait une provenance plus septentrionale elle était accompagnée de pluie ou de neige. Cette situation, que nous connaissons régulièrement dans notre pays et qui n’a rien de particulier, est l’origine de longs épisodes pluvieux et de mois records comme celui-ci. Une liste de ces épisodes serait facétieuse et certes trop longue pour être énumérée. Retenons les mois de décembre 1993 ou de janvier 1995 ou encore entre le 21 juin et le 20 juillet 1980, périodes au cours desquelles on a eu une quantité d’eau de plus de 243 mm en 30 jours à Uccle. Ce genre de situation est lié à la circulation générale et on ne peut y voir la marque du changement de climat.

     

    La seconde question n’est pas de mon ressort. Je peux cependant dire qu’une telle situation n’est pas à 100% négative. Au cours d’un tel mois, la recharge des nappes phréatiques est bonne, les sols ont besoin d’eau qui sera utile lors du plein développement de la végétation. Néanmoins les sols et les rivières sont saturés d’eau et si d’aventure les pluies devaient se poursuivre, le risque d’inondation deviendrait grand.

     

    d011b3b40625b63410ab2d4739e31e44.png

  • Normales saisonnière : Mars

    Normales saisonnières : MARS

    Températures maximales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    4

    8

    12

    2

    6

    10

    14

    3

    7

    11

    15

    Températures minimales

    decade

    Borne
    inférieure

    Moyenne

    Borne
    supérieure

    1

    -2

    2

    5

    2

    -1

    3

    6

    3

    0

    4

    7