pâques

  • Quand on dit n'importe quoi à l'agence Belga

    Grâce à mon « collègue » David Dehenauw, on compare dans la presse Pâques qui tombe un 17 avril avec Pâques qui tombe le 24 avril ! Il améliore les choses avec une comparaison de ce qui se passe à Uccle avec ce que l’on observe à Kleine Brogel.

    Voici ce qui est paru dans un communiqué Belga :

     

    Le week-end pascal le plus chaud depuis 1949

    En 1949, le mercure avait atteint les 28°C
    Le record du week-end de Pâques le plus chaud n’a pas été battu en Belgique. « En 1949, nous avions enregistré plus de 28ºC à Pâques », confirme David Dehenauw de l’IRM. « Aujourd’hui/dimanche, la température n’était que de 23,8ºC à Uccle. »

    « En ce qui concerne le centre du pays, il s’agit du jour de Pâques le plus chaud depuis au moins 100 ans », analyse le météorologue Eddy De Mey. « Mais vu que Pâques est un jour de fête dont la date varie tous les ans, les comparaisons ne sont pas correctes. Il y a trois ans, il neigeait. Pâques tombait alors en mars et ce jour-là, il y avait 40 cm de neige en Ardenne. »

    La Campine a été dimanche, pour le troisième jour d’affilée, la région la plus chaude d’Europe. Sur la base aérienne de Kleine Brogel, dans le Limbourg, on a enregistré 27,8ºC, après des températures de 29,5ºC samedi et 28,6ºC vendredi. La journée de jeudi, avec ses 27,8º, avait déjà occupé la deuxième place sur le podium européen.

    Dimanche, cinq points officiels de mesure en Belgique figurent dans le top-15 européen.

    La Dernière Heure

    LaLibre

     

    Ou selon les médias qui diffudent le communiqué :

    Le record du week-end de Pâques le plus chaud n'a pas été battu en Belgique. "En 1949, nous avions enregistré plus de 28°C à Pâques", confirme David Dehenauw de l'IRM. "Aujourd'hui/dimanche, la température n'était que de 23,8°C à Uccle."

    La plus haute température a été enregistrée dimanche à Kleine Brogel, dans le Limbourg, où le mercure a grimpé jusqu'à 28,5°C. KWO/VAD/

    LaLibre

    Comment un scientifique peut-il faire une telle comparaison ? On ne peut comparer le temps de deux dates différentes même si ces deux dates s’appellent Pâques, fête mobile dans le calendrier chrétien. Ne perdons pas de vue que Pâques peut tomber entre le 22 mars et le 25 avril.

     

    Autant comparer Charles Rogier (premier ministre de 1847 à 1852) avec Yves Leterme premier ministre du 20 mars au 30 décembre 2008 et du 25 novembre 2008 - ???). Mais bon ce sont de premiers ministres !

    Si Belga se permet de telles assertions en climatologie (David Dehenauw n’est pas climatologue mais prévisionniste à l’IRM), que penser des assertions dans les autres domaines de l’actualité. Peuvent-ils impunément dire n’importe quoi ?

    Les valeurs ne sont en outre pas correctes  le 17 avril 1949, le maximum observé à Uccle était de 27,7°C. Ce 24 avril, le maximum enregistré à Uccle était de 25,6 °C.

     

  • Et pour mon 100ème billet : De la neige à Pâques ?

    De la neige à Pâques ?

    Les prévisions actuelles font état d’une possibilité de chute de neige pour le jour de Pâques.  Comme Pâques est une fête mobile, elle peut se produire entre le 22 mars et le 25 avril. En effet, Pâques est célébrée le dimanche après le 14e jour du premier mois lunaire du printemps, donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l'équinoxe de printemps.  On n’a pas une probabilité plus grande d’avoir des chutes de neige quand Pâques tombe tôt. On ne peut donc établir une statistique concernant la neige à Pâques.

    Néanmoins les observations nous montrent qu’il y a eu de la neige au sol une seule fois : en 1951 : 1 cm de neige (25 mars). En se limitant aux chutes de neige sans enneigement, on a relevé des chutes de neige à Uccle aux dates suivantes de Pâques outre le 25 mars 1951 : le 30 mars 1970 et le 11 avril 1982. À ces deux dates, c’était de la pluie et de la neige.

    §         On a également observé de la neige autour de la date de Pâques en :

    §         1908 (19 avril) : traces de neige le lundi de Pâques

    §         1917 (8 avril): traces de neiges le samedi saint et le lundi de Pâques

    §         1919 (20 avril): traces de neiges le vendredi saint

    §         1937 (28 mars): 2 cm le vendredi et 4 cm le samedi saint

    §         1975 (30 mars): 6 cm le vendredi saint

    §         1977 (10 avril): traces de neige le samedi saint

    C’est bien entendu Pâques 1982 qui est la date la plus remarquable pour avoir de la neige, cette date étant la plus tardive. Pour information, la date de dernière neige la plus tardive a été le 14 mai 1902. Plus récemment, on a encore eu de la neige à Uccle en mai 1986 avec 4 jours où les précipitations étaient en tout ou en partie de neige.