pluis

  • Une première décade d'octobre sous eau

    Le 1er, des courants maritimes associés à une zone de basses pressions située sur le Sud de la Scandinavie a déterminé notre temps. Les 2 et 3, ces courants maritimes sont associés à une zone de haute pression situé sur l’océan Atlantique à l’ouest des Îles Britanniques et de la France. Le 4, c’est à nouveau une dépression sur le sud de la Scandinavie qui nous a envoyé des courants maritimes. Du 5 au 8, ils sont associés à une dépression évoluant au voisinage de nos régions. Le 9, un anticyclone sur la mer du Nord a envoyé des courants ayant un caractère continental. Le 10, les courants maritimes sont de retour suite au développement d’une dépression au sud de l’Islande.

    La valeur du total des précipitations est très exceptionnellement excédentaire. On a recueilli 95,4 mm de pluie (norm. : 22,5 mm). C’est la valeur la plus élevée depuis 1901 à Uccle. Le précédent record date de 1923 avec 94 ,9 mm. Cette valeur est due à une averse orageuse qui a donné 61,8 mm en moins de 24 h le 7. Cette côte n’a été dépassée à Uccle que 2 fois : le 6 octobre 1895 avec 65,8 mm et le 10 juillet 1942 avec 72,4 mm. Ces valeurs restent néanmoins très inférieures aux valeurs les plus élevées observées dans le réseau belge : le 13 septembre 1998, on relevait à Wijnegem 146,8 mm. La valeur de la durée d’ensoleillement est très anormalement basse avec 15,4 mm ( norm. : 46,3). La valeur de la température moyenne est normale, on a eu 13,5°C (norm. : 12,3°C).