pression

  • Voici une question d’un internaute qui est parvenue à l’IRM

    « Pourriez-vous me faire savoir, pourquoi la pression atmosphérique ne sait jamais s'élever autant de la normale 1013 hp , même sous un puissant anticyclone , qu'elle sait descendre sous une profonde dépression ? Le record je crois est de 1046 hp en Belgique. »

    La pression atmosphérique correspond au poids de l'air au-dessus du sol par unité de surface. Deux facteurs peuvent influencer sa valeur :

    1) la quantité d'air au-dessus du sol : au plus il y en a, au plus, la pression sera élevée,

    2) sa densité : l'air froid est plus lourd que l'air chaud. C'est pour cela que les pressions les plus élevées sont observées en hiver et dans les régions très froides comme la Sibérie.

    Si l’écart à la moyenne peut être plus grand dans les basses valeurs en Belgique, c’est parce que nous nous trouvons dans une zone climatique tempérée. Il n’y fait jamais très froid comme en Sibérie où la température peut descendre en dessous de –80°C et dans l’anticyclone de Sibérie, la pression peut atteindre 1080 hPa. D’autre part nous nous trouvons dans une zone où l’air chaud venant du Sud et l’air venant des régions septentrionales se rencontrent. De plus il est plus facile d’avoir moins d’air au-dessus de notre tête d’où les valeurs des basses pressions peuvent s’écarter d’avantage de la moyenne.

    Le record à Uccle a été atteint le 17 janvier 1882 avec une valeur de 1048 hPa et la valeur la plus basse en Belgique a été de 956 hPa le 25 février 1989.