température moyenne

  • Début de mai 2012

     

     

    Pour beaucoup d’entre nous, le début de ce mois de mai fut froid. Cette sensation est due à quelques jours où notre temps fut influencé par des courants polaires du premier au 6 et les 14 et 15 mai. Les autres jours ont connu des températures proches de la normale, voire même supérieures à la norme. La température moyenne des températures maximales sur la période 1981-2010 est de 18,9°C alors que cette année, elle est de 17,9°C, valeur déjà observée en 1982. Les années 1985, 1983, 1984,  1987, 2010, 1991  et 1996 furent plus froides que 2012. La plus froide fut 1996 avec une température moyenne des 20 premiers jours du mois de 13,8 °C, cette valeur fut également la moyenne de tout le mois de mai 1984 !

     

    Comme quoi, l’impression subjective est loin des valeurs statistiques et cela d’autant plus qu’on voudrait (veut) des journées plus chaudes et ensoleillées.

     

    En fait, l’impression de mauvais temps vient plus du déficit de l’ensoleillement et de la fréquence des précipitations. On a eu droit à 13 jours de pluie pour un total de 62,6 mm soit un peu plus de ce que l’on peut attendre au début du mois de mai (41,1 mm). Pour mémoire, en 1978, on eut presque le double de cette année (119,2 mm pour être précis). Le manque de Soleil a également été net dès le début du mois. On a enregistré à ce jour 82,7 h de Soleil, alors qu’au cours des deux premières décades, on aurait dû avoir 118,1 h. Cette valeur est cependant nettement supérieure à l’ensoleillement des deux premières décades de 1996 au cours desquelles on n’a eu droit qu’à 42,6 h de Soleil.

     

    Finalement, si ce début du mois de mai ne correspond pas à l’idée d’un « joli mois de mai »,  on a déjà connu pire et il n’y a pas si longtemps que cela puisque 2010, 2007 et 1996 furent respectivement plus froid, plus pluvieux et plus sombre … Mais c’est oublié les Saints de Glace !!

     

     

    Climat, température moyenne, précipitations, insolation

     

  • Retour à la normale !

     

     

    Le début de l'hiver (et même pratiquement la première moitié de la saison) a été particulièrement chaud. Du premier décembre au 10 janvier, la température moyenne a été de 6,6°C soit un excès de 2,8°C par rapport à la moyenne calculée entre 1981 et 2010.

     

    Cette valeur est juste en-dessous de la valeur la plus élevée observée entre 1901 et 2011. Assez curieusement le record est partagé entre 5 années : 1916, 1935, 1975,1989 et 2007. Au cours de ces années, la moyenne des températures entre le 1/12 et le 10/1 a été de 6,7°C.

     

    Au cours de la même période, on a relevé au pluviomètre 201,0 mm alors que la normale est de 108,4 mm. Le total des précipitations de cette année est le deuxième le plus élevé depuis 1901, le record date de 1994 avec 203,3 mm.

     

    En revanche la durée d’ensoleillement est tout à fait normale avec 58,8 h de Soleil contre une normale de 61,4 h.

     

    La deuxième décade de janvier est revenue vers des valeurs plus conformes aux normales saisonnières avec respectivement  4,2°C (norm. : 3,6°C), 20,9 mm (norm. : 21,6 mm) et 28,7 h (norm. : 20,7 h).

     

    Les trois graphiques suivants montrent l’évolution journalière des températures, des précipitations et de l’insolation au cours de cette première moitié d’hiver.

    tt1211-0112.png

    température moyenne,précipitations,insolation

    température moyenne,précipitations,insolation

     

    NB Les normales dans les graphiques correspondent à la saison complète (du 1/12 au 29/02)

     


     

  • Decembre 2009 : une deuxième décade en contraste avec la première

    Deuxième décade

    Le 11, les courants maritimes ont pris un caractère polaire suite au développement d’un anticyclone à l’ouest de la Grande Bretagne. Du 12 au 14, le déplacement de cet anticyclone vers la Scandinavie et sont retour vers les Îles britanniques a donné aux courants qui déterminent notre temps un caractère continental. Du 15 au 20, le remplacement de l’anticyclone par une dépression oscillant sur cette même région a déterminé sur notre pays des courants maritimes d’origine polaire.

    Les valeurs de la durée de l'ensoleillement et de la température moyenne sont très anormales. Elles sont respectivement : 28,2 h (norm. : 17,2h) et -1,3°C (norm. : 4,4°C). Le total des précipitation est normalement déficitaire avec 14,6 mm (norm. : 27,7 mm)

  • Décembre 2009 : une première décade particulièrement sombre

     

    Première décade

    Le premier, une crête anticyclonique sur la Grande Bretagne nous a envoyé des courants maritimes frais. Du 2 au 10, notre temps est déterminé par des courants d’origine maritime doux associés à des dépressions au voisinage de la Grande Bretagne et/ou au sud de l'Islande.

    La durée d'insolation est exceptionnellement déficitaire : on a enregistré 2,3 h de Soleil (norm. : 19,8 h). Cette valeur est la deuxième valeur la plus basse relevée à Uccle; le record a été enregistrée lors de la première décade de 1956 avec 1,0 h de Soleil. On notera que la deuxième décade de janvier 1992, le Soleil n'a pas brillé une seule minute ! La température moyenne a été anormalement élevée : on a un valeur de 7,3°C (norm. : 4,4°C). La quantité d’eau recueillie est normale avec un total de 33,5 mm (norm. : 23,9 mm).