températures moyennes; insolation

  • L’année 2011 : la plus chaude depuis 1833

     

    Depuis que l’on réalise des observations à Bruxelles-Uccle, l’année 2011 a pris la tête des années les plus chaudes. Avec 11,6°C, elle dépasse le record, qui datait de 2007, de 0,1°C. On peut voir dans le premier graphique que les 10 années les plus chaudes se sont produites après 1988. La température moyenne depuis 1988 est de 10,8°C soit 2,0°C de plus que la moyenne du début des observations (1833-1910).

     

    C’est d’autant plus remarquable que la température moyenne de l’été a été inférieure à la normale de cette saison. En fait, tous les mois sauf juillet et août ont été plus chauds que les normales comme le montre le deuxième graphique.

     

    Le printemps a aussi été particulier avec cette longue période de faibles précipitations et d’ensoleillement remarquable. Avec 70,7 mm, c’est le troisième printemps le plus sec depuis 1833.  Les deux précédents, 1893 et 1976, affichaient respectivement 37,7 mm et 69,0 mm. Avec 707,3 h de soleil, ce printemps 2011 dépasse de 55,9 h l’ensoleillement de celui de 1893.

     

    Autres faits remarquables de cette année : le déficit de précipitations au cours du mois de novembre ; le nombre record d’orages au cours du mois de décembre ; les orages dévastateurs durant l’été avec entre autres les inondations à répétition à Orp-Jauche et la catastrophe de Pukkelpop, et, enfin, une période très douce, pour ne pas dire estivale, fin septembre et début octobre.

    températures moyennes; insolation

    températures moyennes; insolation

     

     

     

     

     

     

    Températures moyennes mensuelles à Uccle (°C)